Le grand projet Ismiste

Encore plus vrai que Dada… Encore plus chiant que le surréalisme.

Le 12 avril 2001 à 19 h 54 (m.c.)Marie Duval-HétuMartin Nadeau et Louis Rancourt, avant même la formation de finlarmoiement, signaient (de leur propre nom et du nom de quelques adhérents imaginaires) le 1er Manifeste de l’Ismisme. Dans ce manifeste, ils dénonçaient la surabondance de doctrines et d’écoles de pensée… Surabondance d’ismes, donc.

« Notre monde se noie sous une mer d’ismes » écrivaient-ils. Phrase heureuse qui fit naître le Merdisme dont le manifeste fut écrit peu de temps après. Voulant combattre l’excès par l’excès, ils s’engagèrent, entre autres, à rédiger et à signer le plus grand nombre de manifestes possible afin de multiplier la surabondance déjà existante et d’ainsi faire éclater au grand jour l’incohérence indigeste des pensées humaines et quelques cerveaux fragiles par la même occasion.

Le 12 avril 2001 à 20 h 25 (m.c. encore), Marie, Martin et Louis s’empressèrent donc de rédiger le second Manifeste de l’Ismisme (que certains surnommèrent le Manifeste de l’Anti-Ismisme, mais ceux-là n’avaient rien compris). Avec ce second manifeste, ils voulaient faire comprendre au monde à quel point l’abondance de doctrines et d’écoles de pensée (l’abondance d’ismes, donc) était un privilège exceptionnel pour notre société et une merveille dont on devait célébrer la splendeur. Pour ce faire, ils s’engageaient, entre autres, à rédiger et à signer le plus grand nombre de manifestes possible afin que le monde puisse profiter d’une abondance d’ismes encore et toujours plus vaste.

Pour simplifier cette tâche à la fois unique et double, ils conçurent la Trousse de création de manifestes-éclairs approuvée comprenant le Formulaire de créations de manifestes-éclairs ainsi que le très salutaire Manifestatrou. Depuis, des dizaines d’ismes ont vu le jour grâce à eux et grâce à l’aide de plusieurs correspondants ismistes ayant mis, avec eux, la main à la pâte. En 2009 (m.c.), s’entamait la rédaction du Manifeste du perpétualisme qui allait empêcher à tout jamais le projet de prendre fin.

Aidez-nous, vous aussi, à augmenter le volume de cette mer d’ismes pour qu’elle déborde enfin et qu’enfin on s’y abreuve… ou qu’enfin on s’y noie… selon nos choix.

Pour participer au grand projet ismiste, faites nous parvenir vos manifestes à l’adresse info@finlarmoiment.com ou suggérez-nous des manifestes en ligne en vous informant sur le Manifeste du perpétualisme.

Manifeste du perpétualisme

2009-Tout jamais (m.c.)

*Cliquez ici pour savoir comment se construit le Manifeste du perpétualisme
*Cliquez ici pour savoir comment se construit le Manifeste du perpétualisme